De la Spécialisation d´Ergothérapeutes en Santé Mentale


BENETTON, M.J., FERRAARI, S.M..L., TEDESCO, S.


Résumé:
Cet article présente et analyse l'évolution d'un cours de spécialisation pour des ergothérapeutes tout au long d'une p´eriode de presque vingt ans. Ce cours a été créé au Centre d'Ergothérapie (CETO) comme partie d'un programme global d'assistance d'enseignement et de recherche en ergothérapie. Au début, ce cours concernait particulièrement le domaine de la psychiatrie et le corps enseignant était également composé par des psychiatres et des psychologues. Aujourd'hui, en raison d'un changement idéologique les questions de santé son devenues prioritaires. Il s'agit par conséquent d'un cours de spécialisation en santé mentale et le corps enseignant est constitué d'ergothérapeutes issus du CETO. Des formulations théoriques et techniques en ergothérapie ont déterminé le développement du cours Qui a comme premier objectif la formation d'ergothérapeutes cliniques, em les dirigeant vers des recherches théoriques.

Trois présupposés fondamentaux orientent la formation des spécialistes:

Mots-clés: Ergothérapie. Spécialisation. Santé Mentale. Psychanalyse.

INTRODUCTION

Cet article-ci a été écrit avec le but de continuer um autre "Pour la spécialisation d'ergothérapeutes en psychiatrie: une approche psychodynamique", publié par le Journal d'Ergothérapie, 1989, 11, 2, 78-81. En 1995, à la bibliothéque de l'hôpital Saint-Anne à Paris, nous avons trouvé ce premier article dans le travail suivant: "Du travail thérapeutique dans l'hôpital psychiatrique à l'ergothérapie", organisé par le Dr. Yves Longin - Index des publications en langue francaise et anglaise de 1792 à 1993.

Après l'analyse des changements survenus, nous avons décidé d'écrire un autre article sur le même sujet tenant compte de notre réalité actuelle.

Créé en 1981, le Centre d'Études d'rgothérapie - CETO - avait depuis 1974 le caractère de centre formateur d'ergothérapeutes. Ce caractère lui a été accordé gâce aux séminaires théoriques et aux travaux de contrôle cliniques, élaborés selon les besoins et les possibilités des professionnels concernés, c'est-à-dire et des professeurs et des élèves.

En 1980, un cours de spécialisation pour des ergothérapeutes en psychiatrie a été créé au CETO. Pour assurer les cours, on a convoqué non seulement des ergothérapeutes mais aussi des professeus psychanalystes et psychiatres.

Offrant six matières par na de deus heures par semaine chacune, on permettait à des ergothérapeutes ayant leur licence et à des étudiantes en ergothérapie en derniére année de suivre une ou plusieurs matières par na. Les matières Ergothérapie I et II, Laboratoire d'Analyse des Activités et Contrôle de Cas Cliniques étaient assurées par des ergothérapeutes et introduction á la Psychanalyse et Psychopathologie par des psychanalystes et psychiatres. Comme centre d'assistance, d'enseignement et de recherche, le CETO a progressivement changé. Les investigations de la clinique, les recherches théoriques et pratiques ont changé le développement du CETO et transformé le cours de spécialisation. On peut également trouver le résultat de ces études dans des thèses de coctorat, des mémoires de maîtrise, des livres et des articles de revue. Voilà nos instruments de travail dans construction du domaine de l'ergothérapie.


SPÉCIALISATION EN ERGOTHÉRAPIE EN SANTÉ MENTALE

Présupposés théoriques

Le premier résultat de notre travail dans les anées 90 a été le changement de direction du cours de spécialisation. Nous avons abandonné la spécialité médicale psychiatrie et nous avons élargi notre action au domaine de la santé mentale. Nous croyons que dans n'importe quel domaine d'intervention de l'ergothérapie, la santé mentale est um instrument Qui ser à rendre objectif notre but majeur quei est l'insertion sociale. C'est ainsi qu'au-delà de voir la santé mentale comme fondement de base pour tous les domaines dans lesquels l'ergothérapie agit, nous sommes définitivement liés aux questions de la santé telle qu'elle existe dans la tradition de cette profession.

Par conséquent, la spécialisation en santé mentale est devenue um cours spécifique d'ergoth´perapie. Tous les professeurs se sont mis à travailler comme des ergothérapeutes en tant que studieus et chercheurs dans le domaine de la santé mentale se servant de différents courants et approches et intervenant dans différents champs d'action.

Les professeurs travaillent, étudient et enseignent à travers le diagnostic d'ergothérapie appelé situationnel. Ce diagnostic tient compte de la condition du patient tel qu'il se présente à nous devant as vie et les activités, ainsi que de as propre opinion sur ses conditions. Depuis ce premier moment, le regard et l'écoute de l'ergothérapeute s'ajoutent aux données diagnostiques du médecin, d'autres professionnels de l'équipe, aux perceptions et observations des membres de la famillle, des amis, camarades, etc., pour décrire de façon diagnostique la situation du patient. Le diagnostic situationnel n'est pas classificateur, il est spécifique pour chaque situation. Nous pouvons, néanmoins, emprunter des diagnostics à d'autres domaines pour grouper nos cas pour l'étude, la recherche et le projets d'intervention. Dans la thèse de doctorat "L'Ergothérapie comme instrument dans les actions de santé mentale" (1994), Benetton se sert uniquement du diagnostic situationnel.

Le second point que nous établissons dans laconstitution du champ de l'ergothérapie, c'est l'instrument activité. L'ensemble de nos études, recherches et interventions cliniques trouvent dans le "faire", dans la réalisation des activités, le noyau du développement. Nous définissons les activités comme le troisième terme d'une relation où il y a une ergothérapeute et un second sujet Qui présente um motif, besoin ou désir quelconque d'être là pour faire de l'ergothérapie. Ainsi définies, il ne faut pas que les activités soient préalablement analyséesm, choisies ou définies comme thérapeutiques, il faut plutôt que ses fonctions éducationnelles et thérapeutiques soient situationnellement établies. Nous tenons compte de la dynamique nécessaire pour la réalisatinset confection des activités ainsi que de leur produit comme point de départ pour la compréhension et l'élaboration de la dynamique relationnelle. Nous nous servons de la dynamique de la réalisation des activités au lieu du terme - technique - car nous entendons que celui-ci limite une possible création de nouvelles techniques, de parties de celles-ci, ou encore par le fait de ne pas avoir à les utiliser selon des règles déjà établies. L'instrument le plus important d'analyse et d'intervention clinique en ergothérapie en santé mentale - les voies associatives - est présenté dans une oeuvre Qui a ce terme comme titre (Benetton, 1991).

Pour définir les voies associatives, il nous faut un troisième présupposé. Nous reconnaissonsl'wxistence de la dynamique psychique comme facteur fondamental dans la construction et le développement d'une relation thérapeutique. Dans le travail individuel ou en group, dans l'enseignement des actives ou dans l'élaboration de leur accomplissement, ainsi que dans la recherche de la signification et du sens personel et social de ces activités, nous tenons compte que nous provoquons le surgissement de faits psychiques quei changeront ceux Qui étaient déjà là. Nous parlons ici non seulement du setting de l'ergothérapie où se trouvent l'ergothérapeute et les activités, mais aussi du groupe, Qui sont en principe des représentants de la réalité extérieure. C'est l'expérience dans cette réalité Qui laissera de nouvelles marques dans le psychisme du patient et elles ne pourront être constructives ou plutôt n'auront un potentiel de construction que si elles ont un sens pour le patient. Donc nous travaillons aussi avec la réalité interne lorsque nous ouvrns des espaces pour que l'élaboration de faits intérieurs soient le soutien de l'expérience extérieure vécue en ergothérapie. Dans ce sens, nous voyons notre travail présent dans une triade, une relation constituée par le patient - la thérapeute - l'activité, dans laquelle nous servons de deux dynamiques: celle de la réalisation des activités et celle du psychisme du patient. Fondées sur ces deus dynamiques, nous construisons jour après jour la dynamique thérapeutique relationnelle, avec l'aide de techniques spécifiques de l'ergothérapie concernant l'enseignement et la réalisation des activités, la compréhension et l'élaboration des expériences vécues, à partir et du sens extérieur et social et du sens intérieur du "faire'.

L'entrecroisement des ces dynamiques - extérieure et intérieure - Qui construisent le setting de l'ergothérapie constitue la base pour le développement de la technique des voies associatives. Sur le plan technique, elle a comme caractéristique principale la compilation et l'association des activités réalisées par les patients en ergothérapie. En principe, avec cette technique nous élaborons le dossier des patients en compilant de différentes manières les activités elles-mêmes à partir de photos, de notes prises, d'enregistrements, de cassettes vidéo, etc.

Avec le processus de réalisation et de compilation de ces activités, nous pouvons obtnir aussi bien des informations pour le diagnostic et pronostic de chaque cas que des informations Qui montrent la voie à suire dans le traitement.

Le noyau de la démarche dans les voies associatives existe lorsque le patient est encouragé à group ses activités à partir de consignes simples, soit en les combinant soit en les distinguant. Dans ce processus associatif, nous ouvrons des voies Qui permettent la création des espaces d'historicité, de développement, d'expression émotionnelle, affective et productive. L'établissement d'un sens spatial et temporel dans une expérience vécue en ergothérapie constitue la base pour l'insertion sociale.

Les objectifs du cours

Le cours de spécialisation d'ergothérapie en santé mentale a comme objectif essentiel la formation clinique d'ergothérapeutes. Nous nous consacrons à la construction et à la validation du savoi clinique comme un savoir formel où investigation clinique crée l'eapace pour la composition d'énonces théoriques et des recherches académiques. Construit donc sur le trépied de la clinique, de l'enseignement et de la recherche, nous proposons que le cours soit le premier élément pour une forme d'être ergothérapeute.

Pour nous, l'interaction dans la production et la transmission de la connaissance em ergothérapie soutiennent et forment l'identité de l'ergothérapeute.

L'ensemble des matières

Dans ce domaine, nous travaillons également sur un trépied: les constructions théoriques les laboratoires d'analyse des activités et les contrôles cliniques.

Comme contenus théoriques, nous choisissons en premier lieu des auteurs d'ergothérapie par l'intermédiaire desquels nous cherchons et étudions leurs références bibliographiques. Basées sur cette démarche, nous finissons par établir deux grands axes fondamentaux dans l'enseignement de l'ergothérapie: un axe historique où trouve également les précurseurs de l'ergothérapie et un axe technico-méthodologique, où nous étudions des auteurs d'ergothérapie et de domaines corrélatifs selon différentes approches des théories psychodynamiques en santé mentale (bibliographie générale de base annexe). Les deus matières de ce noyau sont: Ergothérapie I et II.

La matière L'aboratoire d'Analyse des Activités est construite sur l'apprentissage et l'enseignement des activités. Tout au long de son déroulement, des élèves apprennent à savoir faire et à enseigner des activités. Néanmoins, le caractère de cette matière est donné par la voie de formation établie quei circule entre le pédagofico-éducationnel-thérapeutique. En se servant des mêmes présupposés des Voies Associatives, les ergothérapeutes apprennent et appréhendent dans cet espace d'historicité à construire des sens et des significations pour leurs propres expériences en ergothérapie.

Le noyau de contrôle de cas cliniques et institutionnels fait l'intégration entre la théorie et la pratique. Ce Qui caractérise le travail de contrôle comme étant ergothérapeutique, c'est la façon par laquelle il a lieu. Il est admis que pour connaître les faits d'une situation thérapeutique en ergothérapie, il nous faut plus qu'un simple récit du cas. Nous avons besoin des activités Qui composent ce processus. Ces activités compilées - elles-mêmes ou des photos, des cassettes-vidéo, des enregistrements, etc. - constituent déjà, pour les professionnels du CETO, le dossier du patient et deviennent désormais le ma´teriel sur lequel on fait le travail de contrôle de l'élève de spécialisation.

CONCLUSION

Il y a quelque temps, lors de la présentation de notre cours de spécialisation dans une école de médecine, on nous a posé une question sur la constitution de cours de spécialisations pour des ergothérapeutes dans un sens global. On cherchait à savoir à propos de normalisations, de l'établissement de priorités, de contenus, de chronogrammes et charges horaires par rappor à d'autres cours ayant le même temps d'existence. On nous a également demandé de le comparer avec d'autres cours Qui se servent de la pratique clinique professionnelle de l'élève comme objet d'étude dans le travail de contrôle. Au fond, nous avons très peu données sur des cours de spécialisation. Au lieu d'arriver à des conclusions par nous-Mêmes, nous aimerions inviter les collègues Qui s'occupent de la coordination ou Qui enseignent dans ce type de cours à échanger des informations.

Nous avons également d'autres soucis que nous aimerions discuter.

En premier lieu, nous aimerions savoir de l'importance de ces cours de spécialisation clinique pour des ergothérapeutes dans d'autres pays. Au CETO, nous croyons que ce n'est qu'à partir de ces cours que nous pourrons organiser la transmission du savoir et la recherche en ergothérapie. En deuxième lieu, comme au Brésil nous n'avons pas encore de cours de formation continue stricto senso au niveau de la maîtrise et du doctorat, nous faisons de grands efforts pour rendre cela possible. De plus, nous n'avons qu'une dizaine de docteurs dans tout le pays et trois seulement ont pu soutenir leur thèse avec des thèmes spécifiques de l'ergothérapie. Étudier, faire des recherches dans le domaine de l'ergothérapie et transmettre ce savoir est une tâche difficile. Le CETO essaye d'affronter ces difficultés par la "réalisation d'activités". L'une d'entre elles, c'est notre revue annuelle, pour laquelle nous aimerions avoir des contributions surtout avec des article cliniques pour leur publication.

RÉFÉRENCES

Benetton M.J. et Ferrari S.M.L. - Pour la spécialisation d'ergothérapeutes en psychiatrie : une approche psychodynamique. Journal d'Ergothérapie, Masson, Paris, 1989, 11, 78-81.

Benetton J. - Trilhas Associativas : ampliando recursos na clínica da psicose. Lemos Editora, 1991, São Paulo.

Benetton M.J. - A Terapia Ocupacional como instrumento nas ações de Saúde Mental. Thèse de doctorat en Santé Mentale, Université de Campinas, Campinas, São Paulo, 1994.


[artigo publicado no Journal d'Ergothérapie. Masson Ed., Paris, T.20, n. 3, p. 113-6, 1998]

Endereço para correspondência:

Maria José Benetton,
Occupational Therapist, Doctor in Mental Health, Coordinator at Centro de Estudos de Terapia Ocupacional
Rua Fradique Coutinho, 1945
São Paulo, SP
Brazil
05416-012
Email:
cto_sp@terra.com.br

voltar